LE GOÛT D'ENTREPRENDRE AU SÉNAT


Les bouleversements politiques de notre pays sont considérables. Nous venons de vivre 5 années désastreuses sous la présidence Hollande. 5 années qui ont freiné notre économie et dégradé l’image de la France en Europe et dans le monde.

Pour les Présidentielles, une alternance classique était attendue mais c’est Emmanuel MACRON qui s'est finalement imposé à la surprise de tous et son mouvement a remporté la majorité absolue à l’Assemblée Nationale.

Le Sénat n’entrera pas dans l’escarcelle du nouveau président. Il aura donc un rôle fondamental à jouer. Nous devons envoyer des hommes d'entreprise au Sénat car l’enjeu de notre pays est un enjeu économique. La France doit retrouver le goût d'entreprendre. C’est cette motivation qui a motivé la création de notre liste.

Je suis un chef d'entreprise. L'entreprise, c'est la clé du redressement de notre pays. C'est le sens que je donne à la liste que je conduits. Nous devons mettre l'entreprise au cœur de notre combat contre le chômage. Quand l’économie fonctionne tout est possible.

Or aujourd’hui nous n’avons plus de marges de manœuvres. La dette plombe tout. 40% du budget de la nation y sont consacrés. 

Faut-il baisser les bra pendant 5 ans ? Non, car même dans l'opposition nous pouvons continuer à agir.

Certains de nos "amis" ont franchi le Rubicon car Emmanuel Macron n'est pas François Hollande. Face à cette situation ils prônent une opposition constructive. Ce n'est pas la bonne formule car ils donnent le sentiment de soutenir la majorité sans réserve, sans concession, oubliant même, certaines de leurs convictions.

Faut-il lui signer un chèque en blanc ? Non. Faut-il refuser systématiquement tout ce qu’il propose ? Non bien sur.

Ainsi certains dossiers doivent être combattues sans relâche : la hausse de la CSG, la transformation de l'ISF en impôt sur la rente (en quoi le fait de posséder une résidence principale ou même secondaire, est-il une rente ?) la suppression de la taxe d'habitation qui représente 30% du financement budget des villes et qui va créer de nouvelles dépendances, vis-à-vis de l’État est inadmissible. Ce ridicule service militaire d'un jour qui va coûter cher et ne servira à rien et les errements sur la sécurité de notre pays.

On ne peut pas occulter la déferlantes des migrants qui détruit nos racines, notre culture, nos écoles et notre identité nationale.

D'autre dossiers, en revanche, peuvent être soutenus sans que nous y perdions notre âme : les réformes du code du travail, celles de l'école, celles qui baissent les charges des entreprises (défiscalisation des heures supplémentaires, la pénibilité), le report du prélèvement à la source par les entreprises, la lutte contre le déficit...la diminution de la dette...

C’est cela une opposition pragmatique et libre, sans dogme, sans à priori mais avec des convictions.

En fait aujourd’hui les Républicains sont « libres » ; oui nous sommes libres. Nous n’avons ni collier, ni fil à la patte

N'oublions pas que nous dirigeons une majorité de villes, de départements, de régions et que nous serons toujours majoritaires au Sénat.

Et si dans toutes ces entités, nous les républicains, nous agissons, il nous reste encore beaucoup de travail à accomplir.

Nous avons notamment à organiser et à structurer les grande métropoles qui sont en émergence pour en faire des place fortes, face à la concurrence internationales. Nous avons également la responsabilité du développement de la Métropole du Grand Paris. Cet immense chantier, qui est mené par une majorité de droit, peut être demain l'un des fers de lance du sursaut national que nous voulons tous. Il doit être une priorité absolue.


Pour l'ensemble de ces raisons, j’appelle toutes celles et ceux qui partagent ces valeurs et ces idées à voter pour notre liste : Les Républicains Libres et Pragmatiques !

Bien fidèlement

Bernard LEPIDI

NOTRE LISTE

C'est une liste de 9 personnes qui a été déposée aujourd'hui à la Préfecture des Hauts de Seine :

Bernard LEPIDI, Président du Groupe J'aime Neuilly avec les Républicains, au Conseil Municipal de Neuilly sur Seine, Chef d'entreprise

Karin SCHOUBYE, chef d'entreprise

Jean-Charles THOUERY, ancien adjoint au Maire, Chef d'entreprise

Alix DAVONNEAU, Attachée culturelle

Jacques SCHLEIFFER, ancien adjoint au Maire

Sylvie Amouroux, avocate

Jean-Damien de SINGOZAN, Étudiant

Béatrice BARROT BORG, Consultante

Marc-André SÉBAOUN, Chef d'entreprise

MON AMI YVON BRIANT

Il y a 25 ans disparaissaient mon ami Yvon BRIANT, 38 ans, député Européen, Conseiller Régional d’Ile-de-France et Président du Centre National des Indépendants (aujourd’hui CNIP) et son épouse Nathalie 36 ans Directrice Générale du Groupe NRJ ainsi que leur fils Hughes 8 ans.

Nous étions en vacances ensemble. Leur avion s'était écrasé à la bocca di Marsolinu près de Calvi ne laissant aucun survivant. J'ai une pensée pour David, le jeune pilote qui assura le vol.

Un monument dressé à quelques mètres de l’accident rappelle toujours aujourd’hui ce terrible événement qui a décimé une famille entière et déchiré une autre.

Dans la petite église proche de Lesneven en Bretagne où Yvon était né, une foule importante était venue rendre un dernier hommage, ce 16 août 1992, à l’homme politique plein de talent et d’avenir ainsi qu'à la femme d'entreprise qui avait réussi l'entrée en bourse du Groupe NRJ. Le petit cercueil du jeune Hugues accentuait encore le drame.

Nicolas Sarkozy ainsi qu'ainsi qu’Alain JUPPE avaient interrompu leurs vacances pour venir saluer notre ami disparu. Jean-Antoine Giansily Secrétaire Général représentait le CNI. Jean-Paul Baudecroux et Jacques Roques représentaient NRJ.

J’ai aussi désormais une pensée pour Jonathan….

BERNARD LEPIDI PRÉSIDENT DU GROUPE

« J’AIME NEUILLY AVEC LES RÉPUBLICAINS »

CONDUIRA UNE LISTE D’OPPOSITION LIBRE ET PRAGMATIQUE  AUX PROCHAINES ÉLECTIONS SÉNATORIALES DE SEPTEMBRE 2017

"Je mènerai une liste républicaine libre et pragmatique lors des prochaines élections sénatoriales de septembre prochain".

 

Les bouleversements politiques de notre pays sont considérables. Nous venons de vivre 5 années désastreuses sous la présidence Hollande. 5 années qui ont freiné notre économie et dégradé l’image de la France en Europe et dans le monde.

 

Une alternance classique était attendue mais c’est Emmanuel MACRON qui a raflé la mise à la surprise de tous. Il a confirmé sa victoire en remportant la majorité absolue à l’Assemblée

Nationale. Faut-il pour autant lui signer un chèque en blanc ? Non, bien sûr. Faut-il refuser systématiquement tout ce qu’il propose ? Non également.

 

C’est cela une opposition pragmatique et libre. Sans dogme, sans à priori mais avec des convictions.

 

Le Sénat n’entrera pas dans l’escarcelle du nouveau président. Il aura donc un rôle fondamental à jouer. C’est ce qui motive ma candidature. Je suis un chef d’entreprise et l’enjeu de notre pays est un enjeu économique. Nous devons envoyer des chefs d’entreprises au Sénat. C’est le sens que je donne à la liste que je vais conduire.

Quand l’économie fonctionne tout est possible. Aujourd’hui nous n’avons plus de marges de manœuvres. La dette plombe tout. 40% du budget de la nation y sont consacrés.

 

Nous devons d'abord tirer la leçon de nos échecs. La réorganisation de notre formation politique doit se faire dans le domaine des idées. Avons-nous perdu ces élections à cause de notre programme ? Non.

 

Chacun le sait, notre champion, sans aucun doute trop fragile, a été massacré avant même d'avoir combattu. Il prêtait le flanc à la critique et n'a pas su, n'a pas pu gérer la crise qui l'a finalement emporté.

 

Aujourd'hui, avec Les Républicains, nous sommes sortis du jeu. C'est dans l'opposition que nous allons continuer à agir. Comme nous le faisions depuis 5 ans ? Ce serait une erreur.

 

Certains de nos "amis" ont franchi le Rubicon car Macron n'est pas Hollande. Face à cette situation ils prônent l'opposition positive. Ce n'est sûrement pas la bonne formule.

 

Nous sommes « libres » oui aujourd'hui nous sommes libres pour reprendre la formule de Valérie PÉCRESSE dont je rejoins le mouvement. Sans collier, ni fil à la patte. Nous devons être pragmatiques et surtout penser à la France.

 

Certains dossiers peuvent être soutenus sans que nous y perdions notre âme : les réformes du code du travail, celles de l'école, celles qui permettront de mettre fin à l'Etat d'urgence, celles qui baissent les charges des entreprises (défiscalisation des heures supplémentaires, la pénibilité), le report du prélèvement à la source, la lutte contre le déficit...la diminution de la dette...

 

D'autres doivent être combattues sans relâche : la hausse de la CSG, la transformation de l'ISF en impôt sur la rente (en quoi le fait de posséder une résidence principale ou même secondaire, est-il une rente ?) la suppression de la taxe d'habitation qui représente 30% du financement budget des villes et qui créera une dépendance vis-à-vis de l’État est inadmissible.

 

J’appelle toutes celles et ceux qui partagent ces valeurs et ces idées à soutenir ma démarche et celles et ceux qui le souhaitent, à constituer avec moi une liste de la Droite et du Centre, libre et pragmatique !


____________________________

                    DE LA RÉPUBLIQUE

Mon Président de la République ne devra pas avoir été condamné.

Mon Président de la République devra être opérationnel immédiatement.

Mon Président de la République devra avoir fait ses preuves dans son passé.

Mon Président de la République devra pouvoir faire un 2ème mandat si cela est utile à la nation.

Mon Président de la République devra être marié.

Mon Président de la République devra savoir faire preuve de courage.

Mon Président de la République ne devra pas avoir peur d’être impopulaire.

Mon Président de la République devra donner l’exemple.

Mon Président de la République ne devra jamais mentir à la Nation.

Mon Président de la République devra appliquer le programme pour lequel il aura été élu.

Mon Président de la République aura droit à l’erreur s’il vient s’en expliquer publiquement.

Mon Président de la République devra savoir déléguer et s’entourer.

Mon Président de la République devra donner la parole à la Nation sur les questions de société.

Mon Président de la République devra savoir s’adapter aux circonstances et s’expliquer loyalement.

Mon Président de la République ne devra quitter son habit de Président qu’à la fin de son mandat.

   Nicolas SARKOZY et Bernard LEPIDI au Conseil National des Républicains

__________________________Et c'est la principale information qui ressort de la longue audition de Nicolas SARKOZY par les juges chargés du dossier.


L'affaire Bygmalion est terminée pour Nicolas Sarkozy, c’est une bonne nouvelle ! 
 

La mise en examen pour dépassement des comptes de campagne est un élément mais le dépassement n’est pas une information en soi, dans la mesure où nous en sommes déjà largement informés depuis le rejet des comptes de campagne de Nicolas SARKOZY par le Conseil Constitutionnel qui est la plus haute autorité du pays.

Je rappelle que le Conseil Constitutionnel, qui n’est pas susceptible d’appel ayant déjà rendu son verdict sur le même sujet en rejetant les comptes de campagne de Nicolas SARKOZY, dès lors Nicolas SARKOZY bénéficie de la clause de la chose jugée. La mise en examen constitue, de ce fait, « un excès de zèle » de la part du juge d’instruction chargé du dossier.

Comme on ne peut être jugé deux fois pour les mêmes faits « non bis in idem » la mise en examen ne devrait pas perdurer bien longtemps…

Les Républicains accueillent Geoffroy DIDIER, Vice-Président du Conseil Régional à leur dîner de rentrée :

BIENVENUE À GEOFFROY DIDIER

Chers amis, Nous souhaitions tous que notre mouvement politique (LR) retrouve sa dynamique d’antan, dans notre ville et prépare les primaires, passage obligé de notre candidat aux prochaines présidentielles avec le maximum d’atouts. Face à notre Maire qui a démissionné de l'UDI, notre allié au plan national, entre les 2 tours des élections régionales et vilipendé les partis politiques, il fallait une réponse à la hauteur de cette attaque et un signal fort de notre part. Nous ne pouvions pas rester inertes.

Il semble que nous ayons été entendus puisque Nicolas SARKOZY et Joëlle CECCALDI-RAYNAUD m'ont demandé d'accueillir l'un des lieutenants les plus proches du Président qui par ailleurs est Vice-président de la Région Ile-de-France : Geoffroy DIDIER.


Sans l'accord de notre groupe et celui des différents responsables de notre circonscription, Geoffroy DIDIER, n'aurait pas fait acte de candidature. L'arrivée de Geoffroy DIDIER, dans notre circonscription s'est faite avec un large consensus. Ainsi, nous renforçons, significativement, notre équipe pour mener une bataille cruciale pour notre pays celle de l’élection Présidentielle. Mais, au delà de cette élection déterminante, nous aurons d’autres combats importants en 2017 avec les élections législatives et les élections sénatoriales (renouvellement par moitié).

La croissance de nos effectifs dans notre circonscription sera un atout pour mener à bien ces combats où chacun y trouvera sa juste place.

Je demande à tous nos amis de réserver à nos équipes le meilleur accueil, lors des élection internes des 30 et 31 janvier prochain, celui de la victoire.
Votre bien dévoué

Bernard LEPIDI

2016, enfin!


Il est temps de tourner la page d'une année 2015 qui laisse la France et les Français sur les rotules. 


Aujourd’hui, je pense à toutes celles et à tous ceux qui ont souffert durant cette annus horribilis.

À celles et à ceux qui ont perdu leur vie dans des circonstances effroyables, laissant leur famille dévastée. À celles et à ceux qui ont donné leur vie pour défendre la patrie sur de nombreux fronts. Cette année qui s'achève nous laisse un goût de cendre.

Il est, certes, temps de passer à autre chose mais il ne faudra pas oublier. La leçon est rude et il faut maintenant en tirer les enseignements. Nous devons affronter les vérités qui se présentent à nous et trouver des solutions au niveau des problèmes qui nous sont posés. Nos dirigeants actuels ne sont pas au rendez-vous de l’histoire.

2016, de ce point de vue, devra être l’année du renouveau. La préparation des élections présidentielles c’est avant tout la mise en place d’un programme ambitieux pour notre pays. Les primaires au sein de notre famille ne doivent pas donner le spectacle de nos déchirements mais bien celui de l’adition de nos talents.

Réunir les talents voilà ce dont nous avons besoin pour une France nouvelle, compétitive, ambitieuse et conquérante…

C'est mon souhait pour 2016 

Bernard LEPIDI

NEUILLY REPOND A MONSIEUR BARTOLONE : MEILLEUR SCORE D’ÎLE-DE-FRANCE !!

Avec 69% pour Valérie PECRESSE, Neuilly a affirmé sa volonté de changement et plébiscite l’ancienne ministre.

Le résultat est sans appel dans l’ancienne ville de Nicolas SARKOZY la mobilisation des Neuilléennes et des Neuilléens ne laisse aucun espace à la gauche mais également au front national :

Valérie PECRESSE (LR) 69,01 %

Wallerand DE SAINT JUST (FN) 9,93 %

Claude BARTOLONE (PS) 9,49 %

Nicolas DUPONT-AIGNAN (DBL) 4,70 %

Emmanuelle COSSE (EELV) 2,90 %

Aurélien VERON (DVD) 1,19 %

Valérie SACHS (DVD) 1,11 %

Pierre LAURENT (FDG) 0,71 %

François ASSELINEAU (D) 0,53 %

Nathalie ARTHAUD (EG) 0,25 %

Sylvain DE SMET (LR) 0,14 %

Dawari HORSFALL (D) 0,04 %

Nizarr BOURCHADA (D)

À Pierre

Pierre, ce beau jeune homme au magnifique sourire et à l'œil malicieux a été abattu hier par des illuminés sans scrupules, fous d'un Dieu qu'ils ont insulté par leur acte abominable. Pierre assistait à un concert avec son cousin et des amis. La joie, la vie, étaient les partenaires de cette soirée à laquelle la mort s'est invitée.

Dévastatrice, lâche et barbare sont les mots qui qualifient cette effroyable tuerie. Un massacre qui justifiera la réponse impitoyable que nos civilisations doivent et vont lui apporter.

Pourtant, ma pensée se focalise sur Pierre parce que Pierre faisait partie de mon univers. De ma proximité. Me renvoyant à ma famille et à ma jeunesse.

Je pense à ses parents dévastés, à son frère effondré, à son oncle en pleurs, à sa tante hurlant son effroi et surtout à lui, à sa vie pleine d'espérance où les possibles se sont brutalement écrasés sur le mur épais de la bêtise humaine.

Pierre il fallait le laisser vivre. Tueurs je vous hais!

Bernard LEPIDI

129 personnes sont mortes le 13 novembre 2015 par la folie meurtrière d'illuminés fanatiques. Toutes les personnes impliquées dans ces lâches assassinats paierons pour les crimes qu'ils ont commis.

NOUS SOUTENONS VALÉRIE PÉCRESSE

POUR L'ÎLE DE FRANCE

Liste des candidats LR UDI MODEM PCD et Divers Droite des Hauts-de-Seine pour les Élections Régionales :

1. Thierry Solère (LR), député, conseiller municipal de Boulogne-Billancourt 2. Chantal Jouanno (UDI), sénatrice, conseillère régionale 2. Denis Gabriel (LR),  Maire-Adjoint de Rueil-Malmaison, conseiller régional 4. Marie-Dominique Aeschlimann (LR), Maire-Adjointe d'Asnières-sur-Seine, conseillère régionale 5. Geoffroy Didier (LR),  conseiller régional 6. Sophie Deschiens (LR),  Maire-Adjointe de Levallois-Perret, conseillère régionale 7. Philippe Lorec (LR), Maire-Adjoint de Bourg-la-Reine 8. Carine Martini-Pemezec (Rép.) 9. Bernard Gauducheau (UDI), Maire de Vanves, conseiller régional 10. Charlotte Baelde (Modem), conseillère municipale de Montrouge 11. Arnaud Le Clère (LR),  conseiller municipal de Meudon 12. Caroline Coblentz (LR),  Maire-Adjointe de Colombes 13. Philippe Laurent (UDI), Maire de Sceaux 14. Caroline Carmantrand (LR),  Maire-Adjointe d'Asnières-sur-Seine 15. Pierre Deniziot (LR),  Maire-adjoint de Boulogne-Billancourt 16. Béatrice de Lavalette (UDI), Maire-Adjointe de Suresnes, conseillère régionale 17. Jean Spiri (LR), Maire-Adjoint de Courbevoie 18. Anne-Louise Mesadieu (LR), conseillère municipale de Chaville 19. Pascal Giafferi (Modem), conseiller municipal de Sèvres 20. Christine Quillery (UDI), Maire-Adjointe de Clamart 21. Arthur Khandjian (UDI), Maire-Adjoint d'Issy-les-Moulineaux 22. Sylvie Mariaud (UDI), Maire-Adjointe de Bois-Colombes 23. Loïc Degny (LR),  Maire-Adjoint de Suresnes 24. Aurore Gonzales (LR),  25. José Do Nascimento (LR),  conseiller municipal de Courbevoie 26. Diane Zeitoun (LR),  conseillère municipale de Courbevoie, responsable des Jeunes Républicains 92 27. Thomas Clément (LR),  28. Marie Tran ((LR),  conseillère municipale de Nanterre 29. Jean-Christophe Pierson (PCD), conseiller municipal de Saint-Cloud 30. Constance Le Grip, (LR),  Député européen Neuilly.

J'ai le plaisir de vous informer que j'ai rejoint "Les Républicains" comme membre Fondateur.

Bien sincèrement

Chef d'entreprises, Bernard LEPIDI a investi récemment dans l'hôtellerie à travers une société, Hotello, créée spécifiquement à cet effet et dont le siège est à Neuilly. C'est désormais 4 hôtels qui font partie de ce groupe sous la marque Holiday Inn.

Bernard LEPIDI avec Brigitte FOURÉ, Maire d'AMIENS,

lors de l'inauguration de l'hôtel Holiday Inn Amiens centre, entièrement rénové.

HOMMAGE À CHARLES PASQUA

J'ai connu Charles Pasqua en 1990 avec mon ami Yvon BRIANT, alors Président du CNI et Député Européen. Ces deux là s'entendaient à merveille. Je ne sais pas si c'était du au passé militaire de mon ami, au sein du service Action de l'armée mais Charles PASQUA avait une vraie affection pour Yvon. Charles PASQUA m'a accueilli, rigolard "avec un sympathique " c'est vous le putschiste?" Je venais, en effet, de prendre à la hussarde la Présidence de la Fédération de Paris du CNI. Les amis de mes amis, sont mes amis. "Ne vous inquiétez pas m'a-t-il précisé l'important c'est de gagner, l'histoire ne retient que çà". Quand j'ai commencé à faire de la politique à Neuilly, Charles PARSQUA m'a fait savoir que j'avais son soutien. Nous sommes sûrement très nombreux à considérer que Charles PASQUA faisait partie de notre famille. Hier, c'est bien l'un des nôtres qui nous a quitté et pas le moindre. Comme il le disait lui-même l'histoire ne retiendra que ses victoires. Aujourd'hui Monsieur PASQUA fait l'unanimité.

Bernard LEPIDI

À PUTEAUX, VOTEZ POUR JOËLLE CECCALDI-RAYNAUD


L'ensemble de notre groupe J'aime Neuilly, Fidèle à Nicolas SARKOZY, soutient Joëlle CECCALDI-RAYNAUD les 14 et 21 juin prochain lors de l'élection Municipale de PUTEAUX. Nous sommes d'ailleurs un certain nombre à avoir participé activement à sa campagne.
Investie par Les Républicains et l'UDI, la liste conduite par Joëlle CECCALDI-RAYNAUD qui avait gagné au premier tour avec 56% des suffrages a été invalidée par le Conseil d'État pour une raison stupéfiante. Une liste, qui n'a pas pu se présenter à l'élection parce que l'un de ses membres était également présent sur la liste du FN, a fait un recours suivi d'effets pour ce motif. Une liste inconnue qui aurait fait 2% pouvait-elle changer le cours de la démocratie locale?
À signaler l’attitude incohérente de notre inénarrable Maire de Neuilly. Jugez plutôt : Il a brigué la présidence de l’UDI et l’investiture de l’UMP (pour lui-même) aux dernières municipales et départementales (pour ses protégés). Aujourd’hui que fait-il à PUTEAUX? Il soutient sans rire un total inconnu, ne représentant que lui-même.
Mr FROMANTIN fait paraît-il de la politique autrement, je le qualifie simplement d'opportuniste.
Dimanche prochain, permettons à Joëlle CECCALDI-RAYNAUD de gagner encore plus nettement qu'en mars 2014.


Bernard LEPIDI en campagne à NEUILLY

L'ELECTION DE BERNARD LEPIDI VALIDEE PAR LE CONSEIL D'ETAT

Le Conseil d’Etat a rendu un arrêt le 17 avril 2015 dernier, validant l’élection de Bernard LEPIDI au Conseil Municipal de Neuilly sur Seine du 22 mars 2014. Cette élection avait été contestée suite à la réception par la CNCCFP d’un dossier anonyme. « Cette décision était attendue après la lecture du Rapporteur du Conseil d’Etat du 1er avril dernier. Elle est un vrai soulagement pour moi dans la mesure où elle me permet de continuer mon action politique au service de Neuilly, des Neuilléennes et de Neuilléens et à soutenir Nicolas SARKOZY leader de l’opposition nationale. Notre Groupe s’est constitué, face à un édile qui affiche ouvertement ses ambitions personnelles au détriment de sa ville ». Bernard LEPIDI préside le Groupe J’aime Neuilly, fidèle à Nicolas SARKOZY au Conseil Municipal de Neuilly. Ce Groupe s’oppose au Maire UDI Jean-Christophe FROMANTIN. Le Groupe J’aime Neuilly, Fidèle à Nicolas SARKOZY, au Conseil Municipal de Neuilly, est composé de 4 élus : Bernard LEPIDI, Florence MAURIN FOURNIER, Arnaud TEULLE et Anthony DODEMAN

Déclaration de Nicolas SARKOZY, Président de l’UMP Dimanche 29 mars 2015

Mes chers compatriotes,

 Ce soir, la droite républicaine et le centre ont nettement remporté les élections départementales. Jamais, sous la Vème République, notre famille politique n’avait gagné autant de départements. Cette victoire est d’abord le résultat de la campagne menée, depuis des mois, par tous nos candidats. Je veux les remercier pour leur énergie et pour leur détermination. Ils ont montré, par la force de leur engagement, que nos idées pouvaient l’emporter partout, y compris dans les départements dirigés par la gauche depuis des décennies. Mais ce résultat, mes chers compatriotes, dépasse de très loin les considérations locales. A travers leur vote, les Français ont massivement rejeté la politique de François Hollande et de son Gouvernement. Le désaveu à l’égard du pouvoir est absolument sans appel. Jamais une majorité n’avait perdu autant de départements. Jamais un pouvoir en place n’avait suscité une telle défiance et un tel rejet. Au fond, jamais une politique n’avait autant incarné l’échec, à tous les niveaux. Du gouvernement aux exécutifs départementaux, c’est le mensonge, c’est le déni, c’est l’impuissance qui ont été sanctionnés. En annonçant il y a quelques jours, mes chers compatriotes, que le vote d’aujourd’hui ne changerait rien à ses choix et à sa politique, le Président de la République a délibérément choisi d’ignorer le message des Français. Ils sauront, les Français, se souvenir de cette marque de mépris, par leur vote, lors des élections régionales de la fin de l’année. Je veux maintenant dire à tous les Français ce que nous allons faire de cette victoire, alors que l'angoisse et la colère gagnent partout du terrain en France. Nous allons d’abord mettre en œuvre nos engagements de campagne, seul moyen de redonner du crédit à la parole politique. A tous ceux qui ont fait confiance à nos candidats, je veux dire que nous allons respecter leur vote. Dans tous les départements qui seront dirigés par notre famille politique, nous mettrons fin aux dépenses publiques inutiles. Nous maîtriserons les impôts. Nous lutterons contre l’assistanat. Nous donnerons toujours la priorité au développement économique. Nous allons ensuite renforcer l'unité de notre famille politique. L’unité est ma priorité depuis plusieurs mois. Sans l’unité rien ne sera possible dans l’avenir. Je veux souligner que la victoire de ce soir revient à tous ceux qui ont fait le choix du collectif. Que tous en soient sincèrement remerciés. Nous allons enfin accélérer la préparation d’un projet républicain d’alternance, un projet fort, réaliste, un projet et profondément nouveau. Ce projet sera la condition absolue pour redresser notre pays, pour enrayer le déclin dans lequel l’ont plongé 3 années du socialisme le plus archaïque d’Europe. Mes chers compatriotes, une nouvelle étape s’ouvre. Mes chers compatriotes, l’espoir renait. J’ai conscience que la route sera longue, difficile, mais ma conviction est solidement ancrée. Je le redis ce soir : l’alternance est en marche, rien ne l’arrêtera


Nicolas SARKOZY

ELECTIONS DEPARTEMENTALES

A Neuilly, les élections départementales, avaient un goût amer. Le rejet d'une alliance UDI UMP avec les 2 sortants Jean SARKOZY et Alexandra FOURCADE par Jean-Christophe FROMANTIN, a conduit notre favori à ce retirer du jeu politique. Une attitude noble et courageuse motivée par le fait de ne pas troubler le débat rendu complexe compte tenu de son nom. La consigne étant d'éviter à tout prix les couacs quel qu'en soient les raisons. Il était, par ailleurs logique pour notre groupe de ne pas aller contre la volonté de Jean-SARKOZY, et les consignes nationales, c'est pourquoi nous n’avons n'a pas présenté de candidat à cette élection. De ce fait l'espace était considérable pour la liste du Maire car au final, c'est logiquement que notre ville a voté pour les candidats investis par l'UMP et l'UDI avec cependant un score minoré de 3% par rapport aux municipale pour une participation amoindrie. Je note toutefois qu'en notre absence la gauche à progressé dans notre ville en passant de 7.33 % aux municipales à 11.33 % aujourd'hui. Ce qui est effarant au regard de la vague bleue nationale et constitue une vraie anomalie par rapport aux résultats sur la France entière. Je note aussi que le Front National a réalisé un score de 11.33 % alors qu'il était inexistant au municipales et que son score à Neuilly ne dépassait pas 4% ces derniers temps.

Nicolas SARKOZY salue le retour de Bernard LEPIDI à l'UMP!

L'horreur vient de frapper notre pays au cœur de son étendard : la Liberté.

Les hommes libres qui sont morts aujourd'hui, étaient porteurs d'un idéal sacré, la liberté d'expression. Ils sont morts debout. Ils n'ont jamais faibli face à la menace et aux attaques dont ils étaient l'objet. C'est au péril de leur vie qu'ils ont continué leur métier et qu'ils ont vécu leur engagement au nom de leur principe. La France est frappée, la France est humiliée, la France est outragée mais la France est rassemblée, la France est unifiée, la France est debout pour dire non à la barbarie, non à l'outrance, non à l'intégrisme religieux, non à tous les terroristes. Ceux qui ont accompli leur œuvre de mort. Ceux qui ont perpétré ces crimes odieux, ont aujourd'hui transformé 65 millions de Français en 65 millions de Charlie... Hebdo!

Le message de Nicolas SARKOZY (sur Facebook)

Mes chers amis,

 Je souhaite remercier tous les adhérents de l’UMP qui m’ont fait l’honneur de m’élire à la présidence de notre famille politique. Leur mobilisation, d’un niveau inégalé dans l’histoire de notre mouvement, est la meilleure réponse à deux années de querelles internes et de divisions. Cette campagne a été digne. Je tiens à saluer, au nom de tous les adhérents, Bruno Le Maire et Hervé Mariton, qui se sont engagés dans ce débat avec conviction et respect. Le temps est désormais venu de passer à l’action. Dès lundi, je rencontrerai les principaux responsables de notre famille politique afin de créer les conditions du plus large rassemblement. Ce vote marque un nouveau départ pour notre famille politique. Il m’engage et il nous engage tous. Nous devons être unis et nous consacrer à la recherche de solutions nouvelles pour la France. C’est à ces deux conditions que nous redonnerons espoir à nos compatriotes.

Nicolas Sarkozy

TOUS DERRIERE NICOLAS SARKOZY 
Au moment où notre champion prend une décision déterminante, revenir en politique active, j'appelle : • Tous ceux qui pensent que la France ne peut pas continuer à être gouvernée par des médiocres. • Tous ceux qui pensent que la France doit retrouver son rang et son image dans le monde, • Tous ceux qui pensent que la France du Général de Gaulle n'est pas la France "socialiste" d'aujourd'hui. • Tous ceux qui pensent que notre vieux pays a les moyens de son redressement. • Tous ceux qui pensent que la France ne peut plus être montrée du doigt en Europe et dans le monde. • Tous ceux qui veulent : une France qui gagne. A rejoindre par tous les moyens qu'ils jugeront utiles : Bateaux, bus, voitures avion train bicyclettes, motos, skateboard, trottinettes... celui que nous voulons porter à l'Elysée, Nicolas SARKOZY 

ELECTIONS EUROPEENNES 

En votant pour la liste UMP, je vote Neuilly car Constance LE GRIP qui est en 4ème position de la liste UMP, est neuilléenne, c'est une ancienne collaboratrice de Nicolas SARKOZY à l’Assemblée Nationale et au Conseil Général des Hauts de Seine. Elle a été conseillère municipale de notre ville. Elle est député européenne sortante et Nicolas SARKOZY la soutien. Bien que j'approuve les réserves d'Henri GUAINO sur Alain LAMASSOURE qui mène la liste UMP en Île de France (ce fédéraliste est un utopiste béat), je pense qu'il nous faut envoyer un signal fort aux Français. Ce signal doit prendre en compte le risque réel de voir le Front National arriver en 1ère position lors de ce scrutin. L’Europe est à refaire mais elle n’est pas à détruire. L’Euro est à revoir mais il n’est pas à détruire. Il est évident que nous devons aller désormais vers une Europe à plusieurs cercles. Une vision européenne nouvelle doit être bâtie. C’est le sens de mon vote. Demain, je présiderai le bureau N°10 (boulevard de la Saussaye à Neuilly). Je vous y attends

REMERCIEMENTS

Toute l'équipe de la liste "J'AIME NEUILLY" se joint à moi pour remercier les 3685 Neuilléennes et Neuilléens qui ont voté pour nous. Avec 18.12%, nous réalisons le second score de cette élection. Nous n'avions aucune investiture, aucun soutien officiel si ce n'est notre attachement à Nicolas SARKOZY et notre amour pour notre ville. C'est en soi une belle performance. Nous serons 4 membres de la liste à siéger au Conseil Municipal pour y défendre le Neuilly que nous aimons.
Le programme que nous avons proposé, pendant cette élection, est fait de projets nécessaires et même indispensables à notre ville. Notamment en matière de sécurité, de propreté, d'investissements, de fiscalité, d'enseignement... Il est à la disposition de la majorité municipale si celle-ci le souhaite. Nous pourrons travailler à la mise en place des idées que nous avons défendues. Nous restons disponibles pour ceux qui souffrent et qui se sentent isolés. Nous resterons vigilants quant aux intérêts des Neuilléens. Dans le même sens, nous souhaitons une pleine réussite à l'équipe de la majorité municipale élue.

Bien fidèlement.
Bernard LEPIDI

 

Réforme des Rythmes Scolaires Sept. 2014, agissons ensemble
Chers parents, La réforme des rythmes scolaires sera appliquée à la rentrée 2014 à Neuilly. Ce remaniement de la semaine à l’école impose un étalement des 24 heures d’enseignement sur 9 demi-journées, dont le but premier était de réduire la journée de travail de l’enfant, et le deuxième, de lui permettre d’avoir accès à une offre périscolaire enrichie et en lien avec les projets d’écoles. En tout état de cause, une telle réforme ne peut être appliquée localement sereinement sans une concertation générale et croisée de tous ses acteurs. Un contre-rapport sur les rythmes scolaires du syndicat des enseignants de la SNUIPP, présenté au ministre de l’éducation nationale le 12 février 2014, explique très clairement les enjeux de cette phase de préparation et dénonce les manquements de nombreuses communes dans la construction de leur projet d’application de la réforme. Que se passe-t-il à Neuilly ? Selon toute évidence, cette concertation n’a pas correctement eu lieu. Réunions cloisonnées, séparant les représentants des parents d’élèves, les chefs d’établissements, les groupes d’animateurs ou encore les associations de la ville, comptes rendus impossibles à obtenir, un budget opaque dont on ne connait aucun détail… et des décisions qui ont été prises par la mairie sans tenir compte des demandes de vous, parents, ni de celles des enseignants : tel est le premier constat que nous déplorons. Deuxième constat : à la rentrée de septembre 2014, la municipalité a décidé d’un cadre pour l’application de cette réforme qui va à l’encontre des besoins de l’enfant, tant sur le plan de son rythme (avec un temps de présence à l’école augmenté), de sa sécurité, (avec une pause méridienne allongée sans encadrement renforcé et sans tenir compte des infrastructures disponibles - par mauvais temps ou froid, comment faire tenir calmement pendant deux heures des centaines d’enfants dans un gymnase ?), ou encore de son épanouissement (avec une offre périscolaire restreinte). La liste "J’aime Neuilly" souhaite organiser une concertation tenant compte de l'avis de tous, afin de définir ensemble (avec vous les parents, vos représentants dont nous saluons le travail bénévole remarquable qui mérite d’être relayé, les chefs d’établissements, les enseignants, les ATSEM, les animateurs, l'équipe de la mairie, les associations) ce qu’il conviendra de mettre en place pour le confort et le bien-être de nos enfants, des familles et des équipes pédagogiques. Le temps des élections municipales permet de rouvrir le débat et de dessiner ensemble des solutions pragmatiques pour faire de l’application de cette réforme une réussite, car il est encore possible de changer la donne ! Nous aimerions en discuter avec vous à notre réunion publique, le 12 mars prochain, à 19h30 (167, avenue Charles de Gaulle). Nous vous espérons nombreux pour échanger, recueillir vos questions et vous présenter nos propositions.

Bien à vous,

L’équipe de J’aime Neuilly


LE RETOUR DE L'UMP A NEUILLY ?

Jean-Christophe FROMANTIN, "se désole d’envisager une « guerre fratricide qui n’aurait aucun sens » si l’UMP investissait un candidat contre lui"...
On croit rêver, en lisant cette formule citée par Le Parisien! Notre Maire est décidément sans vergogne. N'est-ce pas lui qui suscite des candidatures "libres" un peu partout dans les Hauts de Seine et particulièrement contre ses voisins directs à Puteaux et à Levallois-Perret?
Investir, sous l'étiquette UMP, un candidat contre le Maire "sans étiquette" qui dénie le rôle constitutionnel des Partis Politiques, sera la bonne réponse au comportement incohérent et par là-même inquiétant de notre Maire.
Finalement, ne craindrait-il pas le retour de l'UMP à Neuilly?

Bernard LEPIDI


_________________________________
Philippe JUVIN PRÉSENTAIT HIER SES VOEUX AUX PERSONNALITÉS, À LA GARENNE COLOMBES, VILLE DONT IL EST LE MAIRE
Un discours un peu inhabituel pour de telles circonstances. Philippe JUVIN c'est en effet présenté en rempart des femmes menacées par des bandes organisées venues les harceler pour qu'elles portent le voile.
"Ces menaces souvent suivies d'exécutions sont intolérables" a-t-il martelé. "Je mène une action offensive pour protéger ces femmes et punir leurs oppresseurs".
C'est au nom de la liberté du choix de chacun que Philippe JUVIN mène sont combat. Un discours très applaudi.

À NEUILLY BERNARD LEPIDI DÉMONTRE QUE LA VICTOIRE EST POSSIBLE POUR LES RÉPUBLICAINS CONTRE LE DVD JC FROMANTIN

Deux candidatures se détachent désormais dans la bataille des investitures.

"L'élection est gagnable à NEUILLY déclare Bernard LEPIDI. Il faudra que celui qui obtiendra le précieux laisser passer soit soutenu par l'autre. Je n'en doute pas. Ce serait mon cas et Franck fera de-même.

Avec le soutien de Joëlle CECCALDI-RAYNAUD et celui de Jacques KOSSOWSKI dont je me suis assuré nous allons ramener cette circonscription chez Les Républicains" précise Bernard LEPIDI

_________________________________

BELLE ANNÉE 2017

Les épreuves que les Françaises et les Français ont subies semblent ne pas avoir de limites. Pourtant 2017 laisse présager la possibilité d'une amélioration. Les élections Présidentielles puis Législatives et enfin Sénatoriales font de l'année qui vient une année charnière, déterminante pour notre pays qui souffre de tant de maux.

La politique calamiteuse de la gauche au pouvoir a rapidement montré ses limites. Le Président, lui-même, a pris la mesure de son incompétence. En décidant de ne pas se représenter, il dépose son bilan. En France, nous sommes toujours en état d'urgence mais la menace est palpable et la peur quotidienne.

La pression fiscale, le chômage qui n'a jamais été aussi haut, les familles qui souffrent et les migrants qui sont à nos portes... tout cela crée une atmosphère délétère dont nous devons sortir. Merci la Gauche !

Oui je souhaite que 2017 soit un nouveau départ pour notre pays. Je souhaite que le retour de la droite au pouvoir ouvre de nouvelles perspectives et que le redressement soit au rendez-vous.
Mais nous devons aller plus loin. Notre pays est un magnifique pays. Il a les moyens d'une ambition forte, puissante. Il peut devenir en 10 ans la première économie d'Europe.
Ayons ensemble cette ambition. Avec la croissance retrouvée tous les Français y trouveront leur compte.

Belle et bonne année 2017 à toute les familles de France

Bernard LEPIDI

_________________________________