JEAN-CHRISTOPHE FROMANTIN, DEPUTE MAIRE DE NEUILLY, MIS EN EXAMEN POUR DIFFAMATION

Neuilly le 28 janvier 2012

Suite à la plainte avec constitution de partie civile déposée par Bernard LEPIDI auprès du Doyen des Juges d’instruction du TGI de Nanterre, Jean-Christophe FROMANTIN a été mis en examen du chef de diffamation publique envers particulier par Madame RENARD, juge d’instruction chargée du dossier.

Lors du 2ème tour des élections législatives de juin 2012, après voir réalisé, au 1er tour de l’élection, le plus mauvais score dans l’histoire de la circonscription (la 6ème des Hauts de Seine) pour un Maire de Neuilly (39,4%), JEAN-CHRISTOPHE FROMANTIN a distribué dans les 3 communes concernées (Neuilly, Puteaux, Courbevoie sud) des tracts attaquant directement et nommément son adversaire de droite Bernard LEPIDI (sarkoziste).

« Les propos tenus sont faux et ont porté atteinte à mon honneur, selon Bernard LEPIDI, « ils figuraient également dans la profession de foi de Monsieur FROMANTIN qui a été distribuée à 73 000 exemplaires ». « J’ai été stupéfait et scandalisé lorsque j’ai vu mon nom et les propos tenus à mon sujet apparaître sur les documents de Monsieur FROMANTIN le 13 juin dernier. J’ai immédiatement déposé plainte au commissariat de Neuilly puis je me suis constitué partie civile ».

« Avec près de 22% au 1er tour des élections et des réserves voix protestataires (12%) je pouvais contester sa victoire. Sa mise en ballotage a pu constituer un choc pour lui et son équipe mais un combat électoral quel qu’il soit ne peut justifier une telle attitude. La mise en cause dont j’ai été l’objet est inadmissible».

« J’habite depuis plus de 50 ans à Neuilly où je suis honorablement connu. Suite à l’attitude de mon adversaire qui est le Maire de la ville la plus importante de la circonscription, j’ai été injurié et insulté, du jamais vu dans notre ville où j’ai été candidat à 5 reprises. Cette mise en examen de Jean-Christophe FROMANTIN permettra de mettre au grand jour la réalité des faits».

Bernard LEPIDI

COMMUNIQUE DE PRESSE

29 septembre 2010

INSTAURONS DES CONTRÔLES DANS L'ATTRIBUTION DE L'AME

Le Centre National des Indépendants et Paysans accueille favorablement les mesures annoncées par le gouvernement en matière de lutte contre l'immigration même si le projet de loi doit être amélioré.

« La France doit pouvoir choisir l'immigration qu'elle souhaite. De ce fait, les conditions de mise en œuvre du regroupement familial doivent être plus restrictives .
Parallèlement, la réforme de l'octroi de la nationalité française est aujourd'hui indispensable. Le principe du droit du sol doit être limité. Les enfants nés en France de parents en situation irrégulière n'ont pas vocation à acquérir automatiquement la nationalité française ». Le CNIP dénonce la démagogie des partis de gauche qui prônent la régularisation des sans-papiers, encouragement flagrant à la poursuite de l’immigration clandestine. Le CNIP souhaite la mise en place de contrôles dans l’attribution de l'AME.
« Les dépenses de l’AME ont davantage augmenté que celles du régime général. A l'heure où l'on demande aux français de faire des efforts financiers, il ne serait pas anormal de demander aux immigrés en situation irrégulière de financer une partie des soins dont ils bénéficient »

_____________________________________

23 septembre 2010

GREVE : LES SYNDICATS SORTENT DE LEUR RÔLE

Le CNI soutient la réforme des retraites, mais reste particulièrement vigilent sur la politique familiale. Nous demandons, notamment, au Gouvernement d’avoir une attention particulière pour les femmes qui ont élevé des enfants et la mise en place d’une pension de réversion qui soit plus juste. Ainsi que la mise en place d’un régime de retraite par capitalisation à côté du système actuel. Si quelques aménagements doivent être apportés au projet, actuellement en débat au Sénat, la radicalisation syndicale voudrait prendre de allures de révolte. Le Parlement tient sa légitimité du suffrage universel. Les syndicats ne détiennent pas le pouvoir législatif et ne sont pas supérieurs à la loi. Aujourd’hui chacun à conscience que le financement des retraites est à bout de souffle. et que ne pas réformer mettrait en danger la vie de millions de Français et l’avenir de notre jeunesse et donc de notre pays.Le rôle des syndicats n’est pas de brandir la menace, ni de fomenter la révolte ni de mettre à bas la Nation. Leur rôle c’est de contribuer à la sauvegarde de notre patrimoine sociale. Aujourd’hui, en brandissant la menace de révolte, il sortent de ce rôle.

_____________________________________

18 août 18 août 2010

LA FIN DE L'AUTOMATICITE DE LA NATIONALITE FRANCAISE

Le Centre National des Indépendants et paysans se déclare favorable à une réforme du code la nationalité française. « La réforme de l'octroi de la nationalité française est aujourd'hui indispensable. L'acquisition de la nationalité ne doit pas être automatique et se mérite. Elle va de pair avec un devoir d'intégration, qui passe entre autres par l'apprentissage de la langue et le respect des lois de la République » déclare le Président du CNI et Député-Maire de Cholet. « Le principe du droit du sol doit être limité. Les enfants nés en France de parents en situation irrégulière n'ont pas vocation à acquérir la nationalité française. Le seul fait de naître en France ne doit pas permettre son octroi automatiquement et sans condition. En particulier, les délinquants nés en France de parents étrangers ayant fait l'objet de condamnation par la justice française n'ont pas vocation à l'acquérir », ajoute-il. « Par ailleurs, la question du regroupement familial doit être posée. Dans l'immédiat, ses conditions de mise en œuvre doivent être plus restrictives car la France doit pouvoir choisir l'immigration qu'elle souhaite », conclut-il. Le CNI souhaite l'ouverture d'un débat sur l'ensemble de ces questions car la nationalité est le fondement même de la volonté de chacun de vivre ensemble et d'appartenir au même corps social et culturel.

_____________________________________

LE CNI APPORTE SON SOUTIEN A ERIC WOERTH

Le Bureau Politique du CNI apporte son soutien à Eric Woerth et dénonce le lynchage médiatique dont fait l'objet le Ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction Publique. « Faute de propositions sérieuses en matière de réforme de retraites, le Parti Socialiste tacle à tout va le gouvernement et tombe dans la caricature. Ses insinuations sont inadmissibles. » déclare le Secrétaire Général du CNI, Bruno North.

_____________________________________

19 avril 2010

JUPPE : Zappez

Les efforts véhéments que fait Alain JUPPE pour apparaître dans le nombre des présidentiables sont pitoyables. 3 raisons pour renvoyer ce "prétendant" dans le vestiaire.

1°) Il est le Premier Ministre de la Vème République qui a le plus taxé les Français dans le temps le plus court.

2°) Il a déplafonné l'ISF.

3°) Il s'est tiré une balle dans le pied avec la dissolution de 1997.

C'est beaucoup pour un seul homme. Le petit tour de piste de Monsieur JUPPE devrait tourner court et cela ne sera que justice.

_____________________________________

10 avril 2010

Rumeur du jour...

... devrait-on dire. Voilà Voici, Gala, tabloïde, people... Internet et bien sûr le buzz. Les aventures de Nicolas et de Carla... Cela vole haut ces temps-ci. Mais des journaux sérieux s'en mêlent : Le Canard déchaîné? Le Monde à l'envers? Et puis la télé en boucle sur toutes les chaînes. La Première Dame obligée de s'exprimer pour défendre (fort bien d'ailleurs) son honneur. Tout ça en bien poisseux, visqueux et sans intérêt. C'est pour cela que j'arrête d'en parler... Mais n'en pense pas moins que nous avons tous mieux à faire et à penser ailleurs.

_____________________________________

31 mars 2010

Pour ou contre le bouclier fiscal ?

Le bouclier fiscal fait-il partie des principes fondateurs de la politique menée par Nicolas SARKOZY? Non monsieur LEFEBVRE car le bouclier fiscal a été créé par Dominique de Villepin, en 2006. Il s’agissait de contrecarrer les effets dévastateurs de l’ISF pour certains de nos concitoyens (les habitants de l'île de Ré en étaient un exemple) qui se voyaient du fait de leur "fortune" privés de la totalité de leurs revenus. La mesure visait à jouer un rôle de « garde-fou ». La fiscalité française est à ce point compliquée qu’il a fallu créer une hérésie, un antidote à un poison : l’ISF. Oui Monsieur LEFEBVRE, il faut supprimer l’antidote et bien sûr éradiquer le poison. Le bouclier fiscal et l’ISF. Que ceux qui gagnent beaucoup d’argent paient beaucoup d’impôts, cela ne choque personne. Particulièrement dans cette période de crise où certaines rémunérations peuvent paraître inappropriées. Ainsi les bonus, les salaires exagérés, les parachutes dorés pourront-ils être taxés sans complexe. Mais lorsque l’argent aura été gagné, il ne sera susceptible de payer de l’impôt que s’il génère lui-même des profits. Qui s’en plaindra ? Eriger en dogme le fait qu’il ne faut pas payer plus de 50% de ce que l’on gagne est stupide. Ce qui compte vraiment c’est : combien l’on gagne ? L’ISF pouvait, sans le bouclier fiscal confisquer l’intégralité du revenu. En le supprimant, le bouclier fiscal devient inutile. CQFD

_____________________________________

Lundi 22 mars 2010

Echec... de la Droite! Gambit du roi. C'est la réponse que va sans doute donner Nicolas Sarkozy à l'avertissement sans frais reçu 5 sur 5 dimanche dernier. Le jeu de chaises musicales (le gambit, aux échecs) devrait se traduire par une droitisation de l'équipe gouvernementale. Ne nous y trompons pas "l'ouverture" nous a fait risquer le grand chelem... à gauche. Comment faire pour marquer les esprits dans ce climat de défaite annoncée et, de ce point de vue réussie? Remplacer le casting de gauche qui fait désormais désordre, tant le FN s'en félicite. Pourquoi pas dans la future équipe un ministre CNI. Je propose un nom : Gilles BOURDOULEIX, Député, maire de Cholet, Président du CNI. Voilà une personnalité de la droite républicaine qui a fait ses preuves : 6% de demandeurs d'emplois dans Choletais. Qui dit mieux? Le Président de la république n'est-il pas venu présenter à Cholet ses vœux aux forces vives de la Nation? L'ouverture à droite, cela fera au moins revenir dans les isoloirs les abstentionnistes de droite!

Mercredi 18 mars 2010

Je me félicite de la décision, du Centre National des Indépendants, de faire barrage à la gauche en appelant à voter pour la Droite Républicaine au 2ème tour des élections régionales. Avec 4.15% des voix au premier tour, la liste CNI/DLR apporte un soutien significatif à la liste conduite par Valérie Pécresse.

Samedi 13 mars 2010

Valérie PECRESSE est une femme courageuse, intelligente et pugnace. Elle a réussi l'exploit, impossible disait-on, de rendre autonomes les universités. Sera-t-elle Présidente de la Région Ile de France? Si l'on en croit les sondages, c'est déjà "plié". Nous verrons bien. Une chose est sûr, l'Assemblée Régionale que nous allons élire demain est transitoire. 4 ans seront vite passés, puis nous élirons des Conseillers territoriaux qui seront à la fois Conseillers Régionaux et Généraux, avec un scrutin plus proche des électeurs et une circonscription locale : le canton. En 2014 gageons que la droite sera en reconquête. En attendant, demain, votons Valérie PECRESSE.

_____________________________________

Vendredi 26 février 2010

La nomination de Michel CHARASSE au Conseil Constitutionnel, ne fait que des mécontants. A gauche on prétend que c'est un homme de droite, n'avait-il pas soutenu Nicolas SAKOZY? Quant à la droite elle exprime sont ras le bol de l'ouverture à gauche. Quand va-t-on se décider à faire l'ouverture à droite? Il y a urgence!

_____________________________________

Suppression du Juge d'Instruction

Le juge d'instruction est un homme libre, lit-on cà et là. C'est ce qui fait son intérêt. Le pouvoir politique n'a pas prise sur lui, car il ne peut pas influencer sa carrière. Ce qui n'est pas vrai pour le Parquet qui dépend de la Chancellerie. Est-ce bien sûr? Sans doute pas. Les influences, les pressions ont toujours régnées au Palais. Croire le contraire tient de la naïveté.

Le juge d'instruction est chargé d'environ 5% des affaires pénales. Quel est sont intérêt pour si peu d'affaires ? Saisi, il mènera son instruction sans influence et sans pression... Vraiment?

Sur un point et non des moindres il conserve une importance citoyenne : la plainte avec constitution de partie civile. Le classement de telles plaintes est plus difficile et le juge peut investiguer contre l'avis du Parquet. De ce point de vue, il faudra trouver une solution qui permette la continuité de la procédure afin d'éviter les décisions hâtives, partiales ou pourquoi pas politiques du parquet. Les juges des libertés pourraient être cette solution.

Enfin le Parquet ne devrait-il pas être libéré de sa tutelle politique?

Je constate avec stupéfaction que Monsieur DUPONT-AIGNANT considère que l'enfouissement de l'avenue Charles de Gaulle à Neuilly est "pur gaspillage". Qu'il vienne y respirer le CO² que délivrent les 160 000 véhicules/jour qui l'empruntent chaque jour, cela lui remettra les idées en place. Je déplore que le CNI soit associé à cette liste et confirme, s'il en était besoin, mon soutien personnel à Valérie PECRESSE.

_____________________________________

Samedi 13 mars 2010

Valérie PECRESSE est une femme courageuse, intelligente et pugnace. Elle a réussi l'exploit, impossible disait-on, de rendre autonomes les universités. Sera-t-elle Présidente de la Région Ile de France? Si l'on en croit les sondages, c'est déjà "plié". Nous verrons bien. Une chose est sûr, l'Assemblée Régionale que nous allons élire demain est transitoire. 4 ans seront vite passés, puis nous élirons des Conseillers territoriaux qui seront à la fois Conseillers Régionaux et Généraux, avec un scrutin plus proche des électeurs et une circonscription locale : le canton. En 2014 gageons que la droite sera en reconquête. En attendant, demain, votons Valérie PECRESSE.

Valérie PECRESSE est une femme courageuse, intelligente et pugnace. Elle a réussi l'exploit, impossible disait-on, de rendre autonomes les universités. Sera-t-elle Présidente de la Région Ile de France? Si l'on en croit les sondages, c'est déjà "plié". Nous verrons bien. Une chose est sûr, l'Assemblée Régionale que nous allons élire demain est transitoire. 4 ans seront vite passés, puis nous élirons des Conseillers territoriaux qui seront à la fois Conseillers Régionaux et Généraux, avec un scrutin plus proche des électeurs et une circonscription locale : le canton. En 2014 gageons que la droite sera en reconquête. En attendant, demain, votons Valérie PECRESSE.

_____________________________________

Samedi 13 mars 2010

Valérie PECRESSE est une femme courageuse, intelligente et pugnace. Elle a réussi l'exploit, impossible disait-on, de rendre autonomes les universités. Sera-t-elle Présidente de la Région Ile de France? Si l'on en croit les sondages, c'est déjà "plié". Nous verrons bien. Une chose est sûr, l'Assemblée Régionale que nous allons élire demain est transitoire. 4 ans seront vite passés, puis nous élirons des Conseillers territoriaux qui seront à la fois Conseillers Régionaux et Généraux, avec un scrutin plus proche des électeurs et une circonscription locale : le canton. En 2014 gageons que la droite sera en reconquête. En attendant, demain, votons Valérie PECRESSE.

_____________________________________

Jeudi 21 janvier 2009

LA REFORME FISCALE : IL Y A URGENCE

La fiscalité française ressemble à une usine à gaz. Elle est pleine de bonnes intentions qui sont contre carrées par une série d’exceptions, de plafonds, de conditions qui annulent voire transforment en Hydre de Lerne la bonne idée de départ. Le droit successoral est un exemple. Nicolas SARKOZY proposait, et c’était une bonne idée, de supprimer les impôts sur les successions. Dans les faits, malgré les nombreuses annonces sur le sujet, il y toujours un impôt sur les successions en France. Il y a bien sûr des avancées : les conjoints sont réellement exonérés totalement d’impôts. Mais la réforme s’est arrêtée en chemin. J’imagine d’ailleurs volontiers que Bercy n’y est pas pour rien. Le seuil a été relevé. Il est désormais de l’ordre de 150 000 € en ligne direct par enfant. S’il est vrai que cela exonère 80% des foyers français, les 20% restants conservent une taxation très lourde. Terriblement handicapante notamment pour la transmission d’entreprises. L’ISF est un autre exemple. Nous sommes le dernier pays d’Europe à l’avoir maintenu. Quel symbole ! Nos voisins Belges, Suisses, Luxembourgeois, Anglais ou Allemands… sont bien entendu favorables à son maintien chez nous. La crise devrait ouvrir les yeux de nos dirigeants. Nous devons mettre en place une fiscalité simplifiée, attractive, concurrentielle pour que les capitaux qui se sont réfugiés, en toute légalité, chez nos voisins reviennent dare-dare. Pour ceux qui ont placé, sans autorisation, (quitus fiscal) des réserves dans les coffres helvètes, il faut mettre en place une mesure aussi intelligente que celle choisie par nos amis Italiens. Amnistie fiscale et 5% de taxe sur la masse rentrée. Résultats des courses 100 milliards d’Euros de capitaux frais sont rentrés en Italie et 5 Milliards dans les caisses de l’Etat. Supprimons aussi ce bouclier fiscal qui ressemble à s’y méprendre à un cautère sur une jambe de bois. Supprimons ces mesurettes favorisant soit disant les PME grâce à l’ISF. Supprimons l’ISF. De ce point de vue la crise devrait être le facteur déclenchant pour le retour du courage en politique.

_____________________________________

7 janvier 2010

Lundi 28 décembre 2009

LA CHINE DANS LE ROUGE

En condamnant à mort 5 manifestants qui ont participé aux émeutes interethniques meurtrières de juillet dernier à Urumqi, au Xinjiang (nord-ouest), portant le total des condamnations à la peine capitale à 22, la Chine se met au ban de la civilisation humaine. Ce déni de justice est une nouvelle preuve pour ceux qui en doutaient que la Chine reste un pays totalitaire gérée par des dictateurs sanguinaires avec qui il ne faut pas s’attabler, même avec une longue fourchette. L’attitude chinoise à Copenhague est dans la logique des choses. La Chine s’organise pour imposer au monde un nouvel ordre écologique, économique, social et moral. Cette marche en avant, dévastatrice, ne doit pas se faire avec la complicité des grandes nations. Au lendemain du voyage en Chine de François FILLON, le CNI demande une protestation officielle de la France sur le respect de droits de l’homme.

_____________________________________

Jeudi 17 décembre 2009

RER A : MAUVAISE GRIPPE !

Je proteste vivement contre la prise en otage inadmissible des usagers de la ligne A du RER. Cette grève est scandaleuse ! La France vit l’une des crises économiques les plus graves de son histoire avec une augmentation massive du chômage, et une catégorie de conducteurs privilégiés osent, dans ce contexte douloureux, revendiquer des augmentations de salaires. Il faut rappeler qu’un agent de la ligne A ne conduit que 2heures 50 par jour, qu’il gagne 3 300 € brut par mois en fin de carrière, que sa journée de travail est de 6 heures 30 mn et qu’il prend sa retraite à 50 ans. Des conditions de travail exceptionnellement favorables qui rend inadmissible et injuste le comportement de ces agents.

_____________________________________

ALGERIE, LE CNI SIFFLE UN PENALTY

Les différents débordements auxquels nous avons assisté suite au match de football Algérie – Egypte, sont parfaitement scandaleux et inacceptables. Le CNI réclame des sanctions exemplaires contre leurs auteurs. Parmi les plus graves, la mise à sac de l’axe majeur qui mène de la Défense à la place de la Concorde (avenues des Champs Elysées et de la grande Armée) avec destructions d’infrastructures publiques, de vitrines de magasins, et vols de marchandises est inadmissible. Quant à l’apparition du drapeau Algérien sur le fronton de la Mairie de Toulouse, c’est une offense faite à la France, à l’identité nationale. Nous sifflons un pénalty et nous demandons de excuses aux autorités algériennes. Les divertissements populaires ne doivent pas conduire à des situations anarchiques qui mettent notre sécurité en péril. Alors que le Ministre de l’Intérieur se félicite d’une amélioration des chiffres liés à la criminalité, ces affaires font taches dans le tableau.

_____________________________________

Le Français d’abord !

Le CNI approuve la mise en garde du Haut Conseil à l'intégration qui rappelle dans son rapport que le Gouvernement ne doit pas faire de la connaissance des valeurs de la République un simple outil de gestion des flux migratoires. Et qui l'invite à intégrer cette question dans une politique plus globale d'intégration et au-delà de promotion du civisme en France.

« A cette préconisation, qui va dans le bon sens, il faut également ajouter que l’apprentissage de la langue française doit être une priorité pour le Gouvernement. C’est l’apprentissage du Français qui constitue l’élément essentiel de l’intégration des immigrants mais que c’est également le Français qui préserve le lien social » Ajoute Annick du ROSCOÄT, Présidente d'honeur du CNI et Présidente du Haut Comité National à la Francophonie.

« Rendre populaires les valeurs de la République, c’est une bonne chose Monsieur BESSON, mais encore faut-il que ces valeurs soient simplement comprises» conclut-elle.

_____________________________________

COMPIEGNE, C’EST LA REPUBLIQUE QUI EST PRISE EN OTAGE !

Le comportement scandaleux des représentants de la CDT de la société Continental de Clairoix dans l'Oise qui ont pris a d’assaut la sous préfecture de Compiègne et l’ont mise à sac, constitue un acte de vandalisme inouï, dont les responsables devront être sévèrement punis et en payer les conséquences.

Que la tension monte chez des salariés menacés par des licenciements cela peut se comprendre. Mais que la CGT prenne en otage la République en envahissant un sanctuaire publique, en dévastant les bureaux et le matériel et en menaçant les fonctionnaires qui précisément se battent pour éviter la fermeture du site tient de la sédition.

Les Français sont tous solidaires de la crise que nous vivons aujourd’hui. De tels actes sont contre productifs. Ils donnent un spectacle navrant aux entreprises qui pourraient s’installer chez nous et prônent même la délocalisation.

Le Président de la République est redevable de la sécurité de ses serviteurs c’est pourquoi à de tels actes il faut répondre par un sévérité exemplaire et demander à la CGT de payer les réparations qui ne devront pas être à la charge des Français.

_____________________________________

Coupures de gaz : Méthodes de « voyou »


Suite aux coupures de gaz opérées à Paris et dans de nombreuses villes françaises par la CGT, le CNI dénonce fermement le comportement scandaleux et délictueux de ces syndicalistes.

« Ces "actes de sabotage" s’apparentent à des méthodes de « voyou » et sont à rapprocher des prises en otage des dirigeants d’entreprise qui font désormais parti de l’arsenal outrancier de syndicalistes radicaux.

La crise économique est massive et les licenciement se multiplient dans de nombreux secteurs, à l’exception de celui du service public bénéficiant de la sécurité de l’emploi. N’est-il pas indécent d’opérer des coupures volontaires d'alimentation sur le réseau GDF-Suez sur des clients touchés par la crise, comme de nombreux français, pour des revendications salariales ?

Ces actes de délinquance pour des revendications sociales ne peut être acceptées dans un pays démocratique comme le nôtre. Notre démocratie est prise en otage. Je demande aux pouvoirs publics d’appliquer les sanctions les plus sévères pour ce type de comportement.

_____________________________________

L'ISF un impôt imbécile

Nicolas Sarkozy a ouvert la boîte de Pandore mardi 7 avril, en parlant d’accroître les réductions applicables sur l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en échange d'investissements dans les PME. Le chef de l'Etat a déclaré que la France était le seul pays d'Europe qui ait gardé un impôt sur la fortune. Il est difficilement compréhensible qu’il n’en tire pas les conséquences en décidant une fois pour toute la suppression de cette exception française !

« L’ISF c’est un impôt imbécile qui a la vie dure. Il fait fuir les Français aisé à l’étranger. Sa suppression est une demande constante de notre parti, nous l’avions proposée au candidat Sarkozy

Le bouclier fiscal est une usine a gaz qui cache un manque de courage. Les réductions d’impôts contre un investissement dans une PME, un leurre.

Supprimez l’ISF et le bouclier fiscal et si vous voulez que les Français soient solidaires reportez vos réductions d’impôts sur l’impôt sur le revenu (IRPP). On y verra plus clair!

Décès de Philippe SEGUIN

Philippe Seguin était un grand homme d’Etat. Il avait le sens du devoir et était foncièrement attaché aux valeurs de la République. Il a porté avec panache ses convictions au service de nos concitoyens et de la France. Avec sa disparition, notre pays perd, aujourd’hui, un homme politique d’exception, profondément humaniste et l’un de ses plus fidèles serviteurs.

_____________________________________

BERNARD LEPIDI, EST CANDIDAT DANS LA 6ème CIRCONSCRIPTION DES HAUTS DE SEINE POUR EVITER UNE DERIVE DE CENTRE GAUCHE

La 6ème circonscription des Hauts de Seine qui réunissait Neuilly et Puteaux accueille désormais une parcelle de Courbevoie. Joëlle CECCALDI-RAYNAUD, Député UMP sortante a décidé de ne pas se représenter pour se consacrer pleinement à sa Mairie et à la Présidence de l’Etablissement public d’aménagement de la Défense Seine Arche (EPADESA) qui en découle.

Défendre les valeurs de la droite à l’Assemblée Nationale : Le Maire de Neuilly, après une absence remarquée au 1er tour des élections présidentielles, a soutenu mollement Nicolas SARKOZY au 2ème tour et choisi, comme suppléante, une élue (ex MODEM-BAYROU) qui s’oppose au Maire (UMP) de Puteaux. « Cette menace d’une dérive de centre gauche, m’a décidé à être candidat aux élections législatives pour que notre circonscription reste clairement à droite. C’est en effet, le sens que je donne à ma candidature : défendre le bilan du quinquennat qui vient de s’achever ainsi que le projet de société, développé par Nicolas SARKOZY lors de sa campagne présidentielle et pour lequel nous avons voté. Mes convictions et mes valeurs sont sans ambigüité à droite. Elles seront le fidèle reflet du choix que vous avez fait, dans notre circonscription, en votant massivement pour Nicolas SARKOZY le 6 mai dernier et à l’Assemblée Nationale, je rejoindrai le Groupe UMP » déclare Bernard LEPIDI

Notre slogan de campagne sera : « Ensemble défendons le projet de Nicolas SARKOZY ».

Le soutien des élus :

Marie FEDON-TRESTOURNEL, conseillère de la majorité municipale de Puteaux, sera ma suppléante.

Yves JEAN, Adjoint au Maire de Courbevoie, Délégué à la Culture soutient cette démarche et sera notre élu correspondant à Courbevoie.

Jean-Charles THOUERY ancien Conseiller Municipal délégué aux Affaires Culturelles de Nicolas SARKOZY puis Adjoint au Maire chargé de la Communication et des Relations Publiques de Louis Charles BARY a accepté de diriger la campagne.

Un homme, des convictions :

Bernard LEPIDI, 61 ans, Marié, 3 enfants, juriste, MBA HEC, entrepreneur dans l’âme, Personnalité Associée au Conseil Economique Social et Environnemental par décret du Président de la République, le 6 mars 2012. A ce titre, il est membre de la Section Activités Economiques. Après une carrière riche et passionnante de chef d’entreprises, il conduit une action citoyenne et un engagement politique affirmé à droite. Bernard LEPIDI est Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur.

Une femme, des valeurs :

Marie FEDON-TRESTOURNEL, 47 ans, Mariée, 3 enfants, Conseillère Municipale de Puteaux (Parti Radical-majorité municipale) après des études d’agronomie, elle a trouvé sa voie dans la commercialisation de matières premières pour les parfumeurs. Elle s’est engagée dans la vie associative de sa ville (chargée de mission et membre du Conseil d’Administration des lycées et collèges). En politique elle a choisi, Jean-Louis BORLOO qu’elle représente avec passion au Conseil Municipal de Puteaux depuis 2008.

COMMUNIQUE DE PRESSE :

Le 7 févier 2011

BERNARD LEPIDI, CANDIDAT DANS LE CANTON NORD DE NEUILLY, DENONCE LA PROPAGANDE REALISEE, SUR FONDS PUBLICS, PAR JEAN-CHRISTOPHE FROMANTIN, EN PERIODE ELECTORALE

Bernard LEPIDI, Vice-Président du CNIP, candidat dans le canton nord de Neuilly sur Seine, vient d’adresser un courrier recommandé à Jean-Christophe FROMANTIN, Maire de Neuilly, pour dénoncer une communication abusive concernant la communication de la ville en pleine période électorale.

En voici les principaux extraits : « J’ai pu constater que vous faisiez distribuer des documents publicitaires (affiches et tracts) concernant des réunions d’information destinées aux habitants des différents quartiers de Neuilly.

Vous organisez également des réunions d’information concernant le projet d’enfouissement de l’avenue Charles de Gaulle. Pour se faire, vous utilisez des documents publicitaires, placés dans différents points de notre ville. De plus vous avez édité en janvier un journal dans lequel, non seulement vous apparaissez, mais où vous vantez vos différentes réalisations ».

« J’ai par ailleurs noté que vous seriez candidat à l’élection cantonale de Neuilly-nord en mars prochain. Ces campagnes de communication, réalisées sur le budget de la commune, entrent directement en conflitavec l’article L.52-1 du code électoral. Ce texte précise qu’à compter du 1er jour du sixième mois précédent le mois, au cours duquel il doit être procédé à des élections générales, aucune campagne de promotion publicitaire des réalisations ou de la gestion d’une collectivité ne peut être organisée sur le territoire intéressé par le scrutin ».

« Participant, moi-même, à ce scrutin, je vous demande d’interrompre, immédiatement, cette façon de procéder qui constitue une distorsion scandaleuse des moyens mis à la disposition des candidats et donc une atteinte directe à la vérité électorale et donc à la démocratie. Je demanderai, le moment venu, devant la juridiction compétente, l’annulation de votre candidature si celle-ci était avérée ou de votre élection en cas de victoire, pour des faits que je dénonce aujourd’hui».

Bernard LEPIDI

Le 31 janvier 2011

Sophie FAVIER

Sophie Favier ne sera pas candidate suppléante aux élections cantonales de Neuilly-sur-Seine


Sophie Favier, animatrice de télévision, ne sera pas la suppléante de Bernard Lepidi à Neuilly-sur-Seine, à l’occasion des élections cantonales de mars prochain : « Monsieur Lepidi m’a contactée il y a une dizaine de jours pour me proposer d’être sa suppléante. Malgré ma présence sur sa liste aux dernières élections municipales et mon envie de participer au débat public, j’ai finalement décidé après quelques jours de réflexion de ne pas être candidate ».

« Pour autant, je lui apporterai mon soutien et serai à ses côtés pendant la campagne car j’adore ma ville de Neuilly » souligne Sophie Favier.

Sophie Favier, qui présente actuellement une émission sur la chaîne VIVOLTA tous les mardis et vendredis, souhaite aujourd’hui se consacrer entièrement à son métier et à ses projets de télévision et de radio.

27 février 2011

CANTONALES A NEUILLY : SOPHIE FAVIER, SERA LA SUPPLEANTE DE BERNARD LEPIDI, CANDIDAT DANS LE CANTON NORD DE NEUILLY FACE A JEAN-CHRISTOPHE FROMANTIN

Sophie FAVIER, animatrice de télévision, sera la suppléante de Bernard LEPIDI, Vice-Président du CNIP, en mars prochain dans le canton nord de Neuilly sur Seine, celui de Nicolas SARKOZY.

« Sophie FAVIER, souhaitait m’aider dans cette campagne électorale, c’est finalement en s’impliquant directement à mes côtés qu’elle le fait » précise Bernard LEPIDI.

« Sophie est une personne que j’apprécie beaucoup. Mère de famille attentive, Elle fait preuve d’une belle intelligence. Elle vit à Neuilly, dans le canton nord, depuis plus de 20 ans. Elle aime notre ville. Les problèmes de sécurité, notamment aux abords des établissements scolaires, la dépendance, la justice sociale, la santé, la formation… font partie de nos préoccupations communes» Poursuit-il.

« Son habitude du dialogue et son goût des autres en font, pour moi, un vrai soutien et son aide me sera précieuse » conclut-il.

_____________________________________

13 janvier 2011

BERNARD LEPIDI, VICE-PRESIDENT DU CNIP, SERA CANDIDAT DANS LE CANTON NORD DE NEUILLY FACE A J-C FROMANTIN

Bernard LEPIDI, Vice-Président du CNIP, ancien tête de liste aux élections municipales de Neuilly, sera candidat aux élections cantonales de mars prochain dans le canton nord de Neuilly, celui de Nicolas SARKOZY.

L’élection, inattendue, de Jean-Christophe FROMANTIN à la Mairie de Neuilly, a provoqué la déception de nombreux neuilléennes et neuilléens.Cette déception a fait place à une réelle déconvenue devant la gestion laborieuse, sans panache et hasardeuse d'un maire en manque d'expérience, d'imagination et de maturité. Propreté, sécurité, espaces verts, grands chantiers, gestion des priorités... de nombreux dossiers laissent à désirer ou sont en jachère.

« Je ne souhaite pas, pour notre ville et ses habitants, que monsieur FROMANTIN soit confirmé au poste qu'il occupe à la Mairie, à l'aune des élections cantonales. C'est donc dès mars prochain qu'il faudra lui adresser un signal fort » précise Bernard LEPIDI.

« J’ai proposé à Marie-Cécile MENARD de faire cause commune avec moi afin d’unir nos forces pour ne prendre aucun risque face à la candidature du Maire. Mais la Conseillère Générale UMP a refusé cette alliance et préféré qu’une primaire ait lieu entre les 2 membres de la majorité présidentielle » ajoute-t-il.

« Je regrette le choix de la représentante de l'UMP car l’élection est loin d’être gagnée. Toutefois, mon offre d'alliance restera valable jusqu'à la limite du dépôt des candidatures ».Conclut-il.

____________________________________

17 décembre 2010 :

OCCUPATION DE L’ESPACE PUBLIC LORS DE LA PRIERE DES MUSULMANS :
MARINE LE PEN SE « DEVOILE »

Le CNIP, considère tout à fait recevables les protestations de Marine LE PEN quant à l’occupation de l’espace public lors de la prière des musulmans mais s’indigne de la comparaison qu’elle fait avec l’occupation allemande pendant la dernière guerre.

Marine LE PEN fait son « coming-out », elle se dévoile mais elle le fait en montrant du doigt un vrai problème. Il s’agit même d’un véritable scandale, lié au laxisme du pouvoir politique. Au nom du pseudo politiquement correct répandu à droite comme à gauche, dans la crainte d’associations gauchistes qui pour une prétendue défense des droits de l’homme ne rêvent que de détruire les valeurs de la France, on sombre dans l’abandon et on oublie toute autorité.

La France est un Etat laïc qui assure la liberté de conscience et qui protège des excès religieux. Pour éviter les débordements verbaux de l’extrême-droite, il faut une politique courageuse.

Les réactions récentes qui condamnent Marine Le Pen ne tiennent pas compte du véritable problème. On est dans le calcul électoral mais non dans l’action gouvernementale. Les bénéficiaires, ce sont les provocateurs qui ont pour ambition d’annihiler nos valeurs nationales.

_____________________________________

3 novembre 2010 :

AME : Le CNI interpelle le Gouvernement

Le CNI, par la voix de Gilles Bourdouleix a appelé l'attention du Gouvernement sur l''Aide médicale de l'Etat (A.M.E.) dans le cadre d'une question écrite, déposée ce jour auprès de la division des questions de l'Assemblée Nationale.

Instaurée par le Gourvernement Jospin, l'AME est destinée à permettre, et ce gratuitement, l'accès aux soins des personnes en situation irrégulière qui ne disposent d'aucune couverture sociale, à condition de résider en France depuis plus de trois mois.
Son titulaire bénéficie ainsi d'une meilleure couverture maladie que les assurés français, ou les étrangers en situation régulière, qui travaillent et cotisent.

L'augmentation du coût de l'AME est exponentielle. En 2009, le coût de cette aide s'élève à 490 millions d'euros.

Dans un contexte économique et budgétaire difficile, où l'on demande à nos concitoyens de consentir à des efforts financiers, Gilles Bourdouleix, Député-Maire de Cholet et Président du CNI a appelé l'attention de Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé et des Sports afin de savoir si le Gouvernement envisage de mieux contrôler l'attribution de l'AME.

_____________________________________